Alzheimer : un tracker GPS – GSM pour 15€

La dernière fois qu’Anna était partie faire des démarches dans un quartier où elle n’allait pas chaque semaine, elle s’est perdue. Il a fallu prévenir la police, mais finalement, après avoir erré des heures, elle a réapparu sans très bien savoir comment. Il était donc temps de trouver une manière de garder sa trace.

Tout d’abord, nous avons essayé via son GSM. Il existe des programmes tels Live 360 qui permettent, en principe, de remplir cette fonction. Néanmoins, cette solution s’est rapidement avéré peu fonctionnelle, le programme marche mal surtout si le GSM est au fond d’un sac ou d’une poche, sans compter s’il est déchargé.

A la recherche de solutions plus spécifique, nous avons découvert un immense marché avec des appareils nécessitant des abonnement mensuels coûteux et d’autres sans abonnements. Certes les premiers diront que les services ne sont pas similaire. Quoique…

Dans les solutions les moins coûteuses, un petit boîtier semblait revenir régulièrement à des prix variant de 40 à 100€. Comme tous ces bidules sont fabriqués en Chine, nous avons été faire un tour sur les sites chinois où on les retrouve effectivement à moins de 20$. Tous se ressemblent, tous n’ont pas la même puce, je ne puis donc faire de comparaison. Sans chercher des heures, nous avons finalement pris le « GSM GPRS Quad Band TK102B TK102 gps tracker+hard wired Car charger+battery+USB Cable » chez 3C Plaza (Store No.204777 Via Aliexpress). Les achats effectués ainsi sont généralement fiables, mais prennent un peu de temps à arriver; ils disent 15 à 39 jours. 16 jours plus tard, il était là.

L’emballage contient le boîtier, un câble pour le charger, un autre pour relier le boîtier à l’alimentation de l’allume cigare (certains se servent de ce système pour garder trace de leur voiture) et un mode d’emploi. Ce dernier est en anglais est et nécessite de bonne lunettes pour être déchiffré. Néanmoins en tapant « tracker gsm gps mode d’emploi » dans Google, on trouve de nombreuses occurrences en Pdf ou même en vidéo.

Le système offre de nombreuses fonctionnalités: signaler où se trouve la personne, lancer un signal d’alerte si l’on pousse sur le bouton ad-hoc, ouvrir un micro… Concentrons nous sur l’essentiel, la description et la mise en route:

Vous avez besoin d’une carte sim et surtout, de désactiver le code pin. Pour cela vous utiliserez un GSM et trouverez cette fonctionnalité dans les options de sécurité.

Vous chargez le tracker une nuit, l’allumez en appuyant quelques secondes sur ON/OFF.

Un tout petit led va clignoter et indique ainsi qu’il cherche les signaux GSM et GPS.

Avec un GSM, vous envoyez un sms comme le signal de départ (pour nous, c’était »begin123456″) et le tracker répond « begin ok! ». A partir de ce moment là, si, avec votre gsm, vous appelez le tracker, celui-ci va vous envoyer un sms avec toutes une série de données, qui vont varier selon que l’activité des signaux GPS et/ou GSM.

En effet, les deux puces (GPS et GSM) fonctionnent de concert mais vont réagir de manière variable selon l’état du réseau.

  • Si la puce GPS est active, vous recevrez les données en latitude et longitude ainsi qu’un lien sur lequel il suffit de cliquer pour visualiser sa position sur une carte.
  • Si la puce GSM est active, vous recevrez les données suivantes
    • lac (Location Area Code)
    • cid (GSM Cell ID)  (CID) is a generally unique number used to identify each Base transceiver station (BTS) or sector of a BTS within a Location area code (LAC) if not within a GSM network.
    • mcc (mobile country code), soit un code pays sur trois chiffres, standardisé par l’Union internationale des télécommunications (UIT). 206 pour la Belgique
    • mnc  (Mobile Network Code) permet en combinaison avec le MCC d’identifier un opérateur de téléphonie mobile. Par exemple 1 pour Proximus, 10 pour Mobistar, etc…
  • Il y a lieu de

 

GPS-tracker 1 GPS-tracker 2 GPS-tracker 3B