Quelques psys à éviter: # 7 Les gourous

Ils ont une petite cour qui boit leurs paroles et les cite religieusement. Leurs textes sont la bible ; leurs disciples sont dispensés de lire d’autres auteurs (si ce n’est revisités par le maître).
Toutes ces thérapies trop classiques, trop orthodoxes ne sont plus de mise ; ils ont trouvé la voie, celle des seigneurs, celle des meilleurs. Ils récitent des mantras dont ils ont perdu le sens (les non dupes errent), utilisent des huiles essentielles, préparent des thés rares, sont attentifs à votre personnalité globale (holistique, diront-ils) si pas à l’ordre cosmique et à vos vies antérieures.
Certains se réclament les authentiques et seuls successeurs d’un fondateur sanctifié, d’autres sont parvenus à faire la brillante synthèse d’auteurs les plus hétéroclites (Freud, Bouddha, Jung et Gurdjieff), d’autres encore se réclament au croisement de toutes les disciplines psychothérapeutiques dont ils ont tiré le meilleur de chacune grâce à La Révélation qu’il vous transmettront (un peu) par l’imposition des mains, l’aura de pierres amazoniennes ou une décoction de poudre de perlimpinpin.

Une thérapie avec eux offre des débouchés professionnels : avec un peu de chance (et surtout de budget), vous serez adoubé, ferez partie des disciples préférés et deviendrez un petit maître à votre tour.

Décodage
Aujourd’hui même s’ils se réfèrent toujours à des auteurs classiques, la plupart des psychothérapeutes s’ouvrent à des lectures diversifiées et sont à même d’intégrer des apports nouveaux à la fois parce que depuis cent ans des avancées théoriques on vu le jour mais aussi parce que le monde a changé. Il s’agit néanmoins d’ouverture, non de dispersion.
Cette ouverture est également liée à la question de l’altérité avec laquelle tout thérapeute doit pouvoir composer. Être intégré dans un groupement relativement large ou être désireux de participer à des conférences, séminaires d’autres associations montre la capacité de « faire avec l’autre ».
Comment aider un patient, accepter la surprise qui émerge en séance si l’on reste dans son quant à soi, dans son groupuscule, incapable de converser sans quitter son langage spécifique ?
Nous aimerions tous qu’une nouvelle forme de thérapie nous mette sur la voie du bonheur (et de la sagesse pour le même prix) grâce à quelques incantations ou autre procédé magique. Et de nouvelles thérapies, il s’en crée (et en meurt) chaque semaine… Hélas le new-age sera celui que nous construirons, pour nous, avec patience, brique par brique.
Dans le même type de démarche, entrer en religion est nettement moins coûteux, souvent plus honnête et tout aussi efficace. Et si vous en cherchez une qui sort des sentiers battus, qui se démarque de celle de vos parents; nous ne saurions que trop vous recommander le Pastafarisme, source inépuisable de joie et de créativité.